(J+254) Cambodge – Battambang

Battambang est une ville située dans l’ouest cambodgien, réputée pour être plus authentique que Siem Reap ou Phnom Penh. Elle abrite de jolis temples, moins touristiques que Angkor Wat, et un centre aux bâtisses coloniales bien préservées.

 

Après quatre jours intenses à Siem Reap entre découverte des temples d’Angkor à vélo, visite du lac Tonlé Sap et prise de conscience du lourd passé du Cambodge avec le Musée de la Mine, nous nous dirigeons vers l’ouest du pays pour une destination plus reposante : Battambang. La ville en elle-même ne présente pas un grand intérêt mais est un bon point de départ pour aller se perdre dans la campagne environnante. La région offre différents attraits, entre visite de temples (si on en a pas encore assez vu après Angkor), belles demeures coloniales, grottes et paysages de campagne…

cambodge_map_battambang

Mardi 24 avril 2018

Depuis Siem Reap, nous avons hésité à rejoindre Battambang par bus ou par bateau. Le voyage en bus est beaucoup plus rapide, mais la croisière est à ce qu’il paraît superbe car elle passe par le lac Tonlé Sap avant de remonter un cours d’eau jusqu’à Battambang en traversant zones humides et petits villages de pêcheurs. Mais, en cette période sèche de l’année, nous avions peur que le niveau de l’eau soit trop bas pour être vraiment agréable. De plus, on avait déjà bien mal aux fesses entre le vélo et la moto à Siem Reap et nos pauvres fessiers endoloris ne pouvaient pas supporter 7h à 9h de bateau, assis sur des bancs en bois. Nous nous sommes donc rabattus sur le sempiternel bus ! Ça nous aura en tous cas permis de faire la connaissance de Flo et Ronan, un sympathique couple de français en voyage pendant quelques mois en Asie avant de faire un PVT en Australie.

Infos pratiques :
Bus Siem Reap/Battambang : 6$/personne pour 5h30 de trajet (180 km)

La légende de Battambang

Battambang signifie « bâton perdu » en khmer. La légende veut que pour repousser l’ennemi, un géant devenu roi lança un bâton sur un assaillant. Le roi géant rata sa cible et en retombant forma la rivière du coin. Pif paf pouf, Battambang est née.

cambodge_battambang DSC01007

Que faire à Battambang ?

Le mieux à Battambang, c’est de louer une moto pour aller explorer les environs. Et il y a largement de quoi visiter :

Au Nord de la ville, il y a le temple à moitié en ruines de Wat Ek Phnom que nous n’avons pas visité car après les temples d’Angkor, on avait un peu notre dose…

Au Sud de la ville, il y a plusieurs lieux d’intérêt :

Un petit village de pêcheurs très rapide à visiter. Quand nous y sommes passés, il n’y avait que quelques barques sur l’eau mais aucune activité visible de pêche. Pour y accéder, on est passé par un pont suspendu assez étroit. Mais il en faut plus pour impressionner William, le roi de la mobilette asiatique !

A 20 kilomètres de la ville, se trouve le temple Wat Banan. On a fait une petite exception pour ce temple qui se visite assez rapidement (enfin, après avoir gravi les 360 marches…) et qui a des allures de temple Aztèque avec ses cactus et ses gravures.

Pour nous remettre de nos émotions (mises à rude épreuve sous un soleil de plomb), on a fait une pause dans une petite paillotte au bord d’un plan d’eau à l’entrée du site en redescendant du temple. Confortablement installés dans des hamacs, on a siroté un café glacé. Il y avait même un ventilateur, le pied ! Du coup, la petite pause a duré 2h…

cambodge_battambang DSC01030

Juste à côté du temple de Banan, il y a le bamboo train. Autrefois typique, c’est devenu une grosse arnaque attraction touristique. Avant, on pouvait emprunter les rails de chemin de fer en circulant sur une petite plateforme faite de bambou propulsée par un moteur de voiture bricolé : le vrai « bamboo train ». Quand on croisait un autre train roulant en sens inverse, il fallait démonter la plateforme et se mettre sur le côté pour le laisser passer. Marrant ! Depuis peu, le chemin de fer a fermé. Mais comme ça marchait bien, ils ont construit de toutes pièces un nouveau bamboo train. On se croirait dans un parc à attraction : parking, guichet, file d’attente derrière des barrières, train fait de plusieurs wagons avec des plateformes en bambou équipées d’un canapé… Ça n’a plus aucun charme… Le new bamboo train ? Merci mais non merci ! On est reparti dare dare.

A 15 kilomètres de la ville, se trouve le site de Phnom Sampeau. Il s’agit d’un plateau comprenant plusieurs points d’intérêt à visiter :

Il y a d’abord le temple de Phnom Sampeau, avec sa stupa dorée qui émerge des arbres. Il y a pas mal de singes dans le coin. Attention, ils sont curieux et parfois chapardeurs !

cambodge_battambang DSC01082

Mais qui se cache dans les arbres ?

Un peu plus loin se trouve la mémorable Killing cave. Aucune information n’est donnée sur ce lieu et c’est bien dommage. Seules les sculptures de torture à l’entrée mettent la puce à l’oreille. Ce serait un endroit où les victimes des khmers rouges auraient été matraquées à mort avant d’être balancées par la falaise, à 145 mètres de hauteur… Dans la grotte, on trouve quelques ossements et un bouddha couché (on se demande un peu ce qu’il vient faire là). Des escaliers descendent dans les profondeurs mais il est déconseillé de s’aventurer sur les marches glissantes.

En contrebas du plateau, sur un pan de roche, se trouve l’impressionnante Bat Cave. Cette dernière est remarquable pour la sortie des chauve-souris à 17h30, qui se précipitent à l’extérieur par nuées entières en poussant de petits cris stridents. Le phénomène dure environ une demi-heure. cambodge_battambang DSC01104cambodge_battambang DSC01109

Dans la ville-même de Battambang, nous avons trouvé qu’il n’y pas grand chose à visiter. Il y aurait apparemment des bâtiments coloniaux français datant du début du 20ème siècle mais nous ne les avons pas trouvés. A la sortie sud de la ville, se trouvent des maisons khmers d’époque. Il est a priori possible d’en visiter quelques unes, moyennant une petite participation. Mais nous ne l’avons pas fait car il nous semblait bizarre d’aller toquer à la maison des gens pour voir comment c’est chez eux.

De notre côté, nous avons profité d’avoir une matinée de libre pour faire un cours de cuisine cambodgienne. Nous sommes allés chez Nary Kitchen, un restaurant où nous avons mangé un soir et où nous avons sympathisé avec le patron. Nous avons d’abord commencé par faire un tour au marché pour acheter quelques produits pour les recettes.

La femme du patron, Nary, nous a coaché pour la réalisation de 4 plats cambodgiens :

  • la salade de papaye verte
  • le boeuf lok lak (qui est en fait une spécialité vietnamienne) : émincés de bœuf tendres et marinés, servis avec du riz et un œuf au plat
  • le fish amok : poisson cuit à la vapeur dans une feuille de bananier, avec du lait de coco et des épices (curcuma, aïl, bergamote, citronnelle…)
  • un dessert à base de banane et de tapioca cuit dans du lait de coco.

On déguste le tout à la fin. C’était super bon, reste plus qu’à essayer de le refaire aussi bien à la maison ! Le plus dur sera de trouver les bons ingrédients…

Une dernière chose qu’on aurait aimé faire à Battambang : voir un spectacle du cirque Phare Ponleu Selpak, très réputé au Cambodge. Plus qu’un cirque, leur association vise à améliorer la vie d’enfants et de jeunes adultes issus de familles en conditions difficiles, en leur donnant accès à l’éducation et à la formation professionnelle artistique. Malheureusement, il n’y avait pas de représentations les soirs où nous étions sur Battambang.

Pour en avoir plus sur ce cirque : site internet du cirque Phare Ponleu Selpak, le calendrier de leurs représentations

Infos pratiques :
Location moto : 6$/jour
Temple Banan : 2$/personne
Phnom Sampeau : 2$/personne
Cours de cuisine (3h) : 10$/personne

Où loger à Battambang ?

Nous avons choisi de séjourner à l’auberge de jeunesse Blue Diamond, principalement parce qu’ils avaient une piscine ! Les chambres sont nickels et les parties communes à la réception plutôt sympas (billard, sofas, piscine…). Le principal défaut de cet hôtel est d’être loin du centre-ville mais il est possible de louer des scooters. Et en cas de flemmardite aïgue, on peut aussi commander à manger. Les plats proposés sont variés (cuisine locale et westerner) avec des prix un peu plus chers que la moyenne. Le personnel est plutôt cool, par contre ils ont peu d’infos sur les billets de bus qu’ils vendent, ce qui nous a valu quelques surprises (Cf. notre prochain article sur Kampot) !

Infos pratiques : 
Prix de la chambre double avec clim et sdb privée : 26500 riels soit 6 $/nuit.

Où manger à Battambang ?

Nary kitchen : bonne adresse pour de la cuisine locale. On a enfin mangé un bon bœuf lok lak !

About the world : ce restaurant propose une cuisine du monde. Accompagnés de Flo et Ronan, on a craqué pour des burgers. Mais ce qui nous a surtout plu, c’est l’accueil du patron. Une fois les autres clients partis, il est resté discuter avec nous un bon moment autour de verres d’alcool maison. William a voulu goûter l’alcool de riz « arrangé » au scolopendre (sa bête noire !). Verdict : un goût aussi affreux que la bestiole, et un mal de bide pendant trois jours !

cambodge_battambang DSC01123

Bilan ?

On a aimé :

  • L’impressionnante sortie des chauves-souris
  • Le cours de cuisine
  • La piscine de notre hôtel
  • Rencontrer Flo & Ronan

On a moins aimé :

  • La visite de la ville
  • Le village de pêcheurs
  • Le fake bamboo train
  • Le manque d’informations au Killing cave
  • Le shot au scolopendre

On aurait aimé :

  • Voir un spectacle du cirque Phare Ponleu Selpak

Prochaine étape : nous partons à la découverte du sud du Cambodge, en commençant par la région de Kampot et ses plantations de poivre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s