(J+270) Myanmar – Hpa-An, la Perle du Sud

Hpa-An est une petite ville située dans le Sud-est de la Birmanie, à la base de la « queue » que forme le pays. Encore peu touristique, Hpa-An est pourtant une magnifique région de paysages karstiques, dotée de nombreux sites à visiter

12 mai 2018

Hpa-An est une petite ville située dans le Sud-est de la Birmanie, à la base de la « queue » que forme le pays. Encore peu touristique, Hpa-An est pourtant une magnifique région de paysages karstiques, dotée de nombreux sites à visiter. En grenouilles curieuses que nous sommes, nous avons décidé d’aller y jeter un œil…

carte_myanmar_hpa-an

Notre vidéo de Hpa-an

 

Depuis Kinpun (voir article ici), on a réservé un bus à 09h00 pour Hpa-An. Mais il n’est pas rare en Asie que les horaires ne soient pas tout à fait exacts. On se retrouve donc à attendre : pas de bus à 09h00… ni à 09h15… ni à 09h30… On attend sagement. On finit par se dire que le bus est annulé, que le chauffeur ne s’est pas réveillé, qu’on n’a pas compris ou qu’on n’attend pas au bon endroit, qu’on s’est fait arnaquer en achetant les billets… Mais tout vient à point à qui sait attendre. Le bus finira par arriver à 10h15. Ouf ! On ne nous avait pas oubliés…

Par contre, le bus est plein à craquer : on fera le trajet dans l’allée centrale, Claire sur un tabouret de fortune et William directement les fesses au sol, avec nos gros sacs à dos de 60L coincés entre nos jambes. Confort zéro !

Myanmar_Hpa-An DSC02475

Après 4h de bus pour un trajet de 135 km, nous arrivons enfin à Hpa-An, capitale de l’état Karen (également appelé état Kayin). Nos illustres postérieurs fessiers se rappelleront longtemps de ce trajet fort inconfortable…

Infos pratiques:
Bus Kinpun/Hpa-An : 7000 kyats/pers (4.43
€)

La ville de Hpa-An

Hpa-An est une petite ville située dans une magnifique région de paysages karstiques, au bord de la rivière Salouen (Thanlwin Myit en Birman), deuxième fleuve le plus long en Asie après le Mékong.

Arrivés à Hpa-An à 14h00, on se met directement en quête d’un logement. On se décide à déposer nos sacs à Soe Brothers Guest house, accueillis par un propriétaire bedonnant mais charmant, aux dents complètement rongées par les chiques de bétel, comme bon nombre de ses congénères birmans.

Notre chambre climatisée est située en plein centre de Hpa-An, au dessus d’un petit commerce et sous nos yeux, nous voyons les habitants de la ville qui s’activent durant la journée.

Après s’être substantés dans un petit restaurant de rue, on finira la journée par glander et bloguer sur le lit, au frais de l’air conditionné. Une fois n’est pas coutume… Une journée de repos pour les grenouilles migratrices !

Le lendemain, les batteries rechargées et les idées claires sur ce qu’il y a à visiter dans le coin, on loue une moto dans la boutique voisine. Et nous voilà partis sur les routes, a deux sur un bolide motorisée à deux roues, et c’est monsieur qui sera au guidon – comme à l’accoutumée

Myanmar_Hpa-An DSC02514

Infos pratiques : 
Location scooter : entre 6000 et 7000 kyats/jour hors essence (+/- 4 €)

La grotte de Bayin Nyi

Avant d’atteindre Bayin Nyi, nous nous arrêtons à Hpa-pu, une colline de l’autre côté de la rivière. La visite est rapide mais intense: 100 mètres de dénivelé sur 300 mètres de distance ! Ça chauffe direct les guiboles… Du haut de la colline on a une vue bien dégagée sur la rivière et la campagne alentour.

 

On continue notre route pour le site de Bayin Nyi, avec un petit monastère situé aux pieds d’une grotte sacrée. Le monastère repose sur des sources chaudes. On peut y trouver des bassins d’eau thermale où faire trempette, mais chacun de son côté : femmes, hommes et moines ont chacun leurs bassins privés. Le bassin des femmes est même protégé des regards indiscrets par un petit muret. Claire trempera un orteil dans l’eau : elle est bouillante ! Avec cette chaleur, ça ne donne pas vraiment envie de se baigner…

La réflexion du monastère dans les bassins au pied de la montagne est superbe.

Myanmar_Hpa-An DSC02538

Nous sommes montés voir la grotte sacrée où sont entreposées de nombreuses images et statues de bouddha. Joli mais rien d’exceptionnel…

 

Le site est peu fréquenté et calme. Mais la dernière plateforme est le repère d’un gang infernal, prêt à en découdre pour arriver à leurs faims : une bande de macaques rôde en roulant des mécaniques. Les petits sont mignons et espiègles, mais les adultes sont plus menaçants, avec leurs canines bien visibles… À peine Claire a le dos tourné qu’un gros mâle lui saute sur le sac à dos et lui arrache un paquet de gâteau – situé dans la pochette extérieure – d’un violent coup de crocs. Le paquet était pourtant fermé et bien caché dans la poche… Ces diables savent où se trouvent les vivres… La bataille fait rage, Claire arrive à se débarrasser du macaque à grands coups de gesticulations (et quelques cris aigus). Les birmans nous regardent sans ciller. Le sac est sauvé, ce qui n’est pas le cas du paquet de gâteaux qui rendra l’âme entre nos doigts…

Infos pratiques :
L’entrée de Hpa-pu et Bayin Nyi est gratuite.
Attention aux singes à Bayin Nyi !

La grotte de Kawgun

Nous continuons notre escapade par Kawgun cave. Un coup de cœur pour nous ! Cette grotte est vraiment différente des autres : elle est absolument magnifique, avec ses milliers de bouddhas gravés sur des plaques votives en terre cuite de couleur ocre-rougeâtre. Il y a également de très belles sculptures de bouddhas dorées sur fond rouge.

Myanmar_Hpa-An DSC02549

 

Le site se visite en 45 minutes en prenant largement son temps. C’est qu’on n’en finit pas d’admirer ces belles gravures…

Pendant qu’on a le nez en l’air, on marche gaiement dans les fientes d’oiseaux qui recouvrent le sol ! Impossible de les éviter même en faisant attention. Car bien sûr, c’est pieds nus que nous visitons ce lieu de culte ! Finalement, les pigeons parisiens ne sont pas si terribles que ça…

Infos pratiques :
Entrée du site à 3000 kyats/personne (soit un peu moins de 2 €)

La pagode de Kyauk Kalap

On retraverse la rivière pour poursuivre notre boucle dans le secteur au sud-est de Hpa-An. Prochain arrêt : Kyauk Kalap (ou Kyauk ka lat) Pagoda.

Le site est complètement atypique : un piton rocheux sorti de nul part dans un paysage absolument plat, émerge d’un petit lac artificiel. La base du piton est plus mince que le sommet, ce qui donne vraiment l’impression d’un équilibre précaire. Au sommet, une stupa se dresse fièrement vers le ciel.

Myanmar_Hpa-An DJI_0403

On accède à l’îlot par un petit pont blanc et doré.

Myanmar_Hpa-An DSC02598

Mais on a été déçu en arrivant sur l’îlot : le site est beaucoup plus beau et impressionnant de loin que de près.

Il est possible de monter de quelques mètres sur le rocher en empruntant un escalier. Mais impossible de monter jusqu’en haut de la stupa : l’accès est autorisé uniquement pour les fidèles.

On peut faire le tour du lac pour admirer la pagode sous tous les angles. C’est vraiment magnifique !

Myanmar_Hpa-An DSC02613

A côté de la pagode se trouve un monastère, dont la réflexion sur le lac doit être très belle quand il n’y a pas de vent . Au loin on peut voir le célèbre Mont Zwegabin (cf. paragraphe suivant).

Myanmar_Hpa-An DSC02615

Mais le plus beau est visible en faisant voler le drone autour du site (sans aller au dessus de la zone de prière bien évidemment) : la vue est mémorable !!

Myanmar_Hpa-An DJI_0418

Infos pratiques :
Entrée gratuite

Le jardin de Lumbini et le Mont Zwegabin

Au pied du Mont Zwegabin se trouve le jardin de Lumbini : des centaines de statues de bouddhas (apparemment 1121 images, mais on n’a pas compté pour vérifier !)

 

En faisant voler le drone à quelques centaines de mètres d’altitude, on s’aperçoit que l’alignement des bouddhas en quadrillage est époustouflant.

Myanmar_Hpa-An DJI_0426

Après avoir fait un petit tour dans le jardin, nous laissons nos motos au parking un peu plus loin, et commençons à gravir l’escalier qui nous mènera à la pagode située à environ 730 mètres d’altitude. L’ascension nous prendra deux bonnes heures, le temps de profiter des beaux points de vue sur la vallée et de faire voler le drone. Et bien sûr, nous attaquons la montée à midi pile, lorsque le soleil est haut dans le ciel et la chaleur bien présente.

Myanmar_Hpa-An DSC02659

 

Myanmar_Hpa-An DJI_0439

Tout en bas dans la vallée, on aperçoit la pagode de Kyauk Kalap planté au milieu de son étendue d’eau :

Myanmar_Hpa-An DSC02734

A force de grimper sous le soleil accablant, William arrivera au sommet en frisant l’hypoglycémie. Heureusement, il est possible de se ravitailler au sommet : les moines servent un repas végétarien au monastère.

Au sommet, on a rencontré toute une tripotée de gamins, qui sont venus à notre rencontre, le sourire aux lèvres. Voir voler le drone et se faire prendre en vidéo leur a beaucoup plus, ce qui a donné de chouettes photos et vidéos avec eux.

Myanmar_Hpa-An DSC02687

On s’est régalé en drone !

Myanmar_Hpa-An DJI_0450

Il y a encore récemment, il était possible de passer la nuit au monastère. Nous avions vu dans certains blogs que vivre un moment avec les moines était une expérience mémorable. Mais ce n’est désormais plus possible… Il faut savoir que 6 mois plus tôt (nous sommes en Mai 2018 et l’histoire s’est déroulée en Octobre 2017), un touriste français se serait suicidé en se jetant dans le vide après avoir passé la nuit dans le monastère au sommet du mont Zwegabin. Cet épisode a beaucoup marqué les moines et la population locale. Si bien que depuis, les touristes ne peuvent plus séjourner au monastère. Du coup, nous sommes obligés de faire la montée et la descente dans la même journée. Ce qui est à la fois dommage et triste en même temps…

Myanmar_Hpa-An DSC02756

Le temps de faire un tour et de profiter du paysage, et nous amorçons la descente. Au revoir les enfants !

Myanmar_Hpa-An DSC02691

En redescendant, on a trouvé un balai sur le chemin, qui nous a diverti un moment…

Myanmar_Hpa-An DSC02703

Infos pratiques :
4000 kyats/personne (2.5€) à payer à l’entrée du Lumbini garden, inclus le parking.

Les Grottes de Saddar

Notre dernier arrêt dans la région de Hpa-An sera les grottes de Saddar (ou Sadan). Ces dernières sont situées à environ 30 kilomètres au sud-est de la ville, mais les derniers kilomètres sont absolument atroces : il faut quitter la route pour emprunter des pistes poussiéreuses où notre scooter manque de glisser plusieurs fois. Maps.Me a encore une fois été notre ami, car sans, il aurait été très difficile de se repérer sur ces chemins. L’entrée de la cave est très mal indiquée.

Saddar Cave est une grotte immense remplie de bouddhas, de stalactites et de… chauve-souris dont on entend les petits cris suraigus !

 

On peut traverser la grotte en passant par de grandes salles et galeries éclairées parfois par des lumières artificielles aux couleurs… singulières ! Sans, on serait complètement dans l’obscurité. Heureusement que nous avions les lumières de nos téléphones pour certains passages…

 

Comme souvent au Myanmar, et principalement sur les lieux de culte, Claire se fait régulièrement prendre en photos avec les locaux. C’est l’heure de prendre la pause. Smile !

Myanmar_Hpa-An DSC02777

Comme à l’habitude dans les temples birmans, nous marchons pieds nus : parfois dans des zones inondées, parfois sur des rochers glissants. Et on ne parle même pas des crottes de chauve-souris qui tapissent littéralement le sol et les parois. Après les fientes d’oiseaux de la grotte de Kawgun, on est servis !! En levant la tête, on aperçoit d’ailleurs quelques unes voler furtivement. Les innombrables couinements aigües qui résonnent partout dans la grotte laissent à penser qu’elles sont des centaines de milliers à attendre le coucher du soleil pour prendre leur envol. C’est impressionnant à entendre !

En poursuivant le chemin dans la grotte, on débouche de l’autre côté de la montagne, sur un superbe plan d’eau où attendent quelques pirogues. Nous y arrivons lors du coucher de soleil et les couleurs sont vraiment chouettes.

Myanmar_Hpa-An DSC02816Myanmar_Hpa-An DSC02834

Pour le retour, nous décidons de prendre une pirogue plutôt que de finir à pied. La pirogue vogue paisiblement sur la surface de l’eau et s’engouffre dans des grottes en passant sous des collines karstiques. Au loin, le soleil commence à décliner et le ciel prend des teintes bleutées et orangées. Le site est réellement paisible, il n’y a aucun bruit à part le pépiement des oiseaux. Le temps semble s’être arrêté.

 

Nous avons eu la bonne idée de garder nos chaussures à la main. En effet, que nous prenions la pirogue ou pas, nous aurions eu dans tous les cas un bout de chemin à faire à pied pour rejoindre l’entrée de la grotte par l’extérieur où était garée notre moto… L’autre solution aurait été de simplement rebrousser chemin par l’intérieur, mais c’est plus long et il aurait été bien dommage de louper la mini-virée nautique.

Infos pratiques :
Entrée de la grotte : 1000 kyats/personne (1.5€)

Pour la pirogue : prix « normal » vu sur des commentaires sur Internet : 1500 kyats par personne (soit 0,85 euros) ou 9000 kyats par bateau pouvant transporter 6 personnes. Vu qu’on était seuls, on a payé plus cher : 6000 kyats pour deux.

Où loger ?

Soe Brothers Guesthouse : localisé en plein centre, chambre avec climatisation, sdb privée. Wifi uniquement dans le salon. 91000 kyats pour nous deux pour 4 nuits, soit 11375 kyats/nuit/pers (soit 6.3€/nuit/pers)

Où Manger ?

Night food market : situé au bord du lac Kan Thar Yar, c’est le lieu idéal pour goûter plein de street-food: brochettes, crêpes, bamboo rice, soupes… Nous nous prendrons quelques insectes à grignoter (grillons, criquets et autres…) – Bilan ? Claire en goûtera deux ou trois, et William dévorera le restant du sachet.

 

Restaurant San Ma Tu : situé le long de la route principale traversant Hpa-An (Bogyoke road), c’est une adresse populaire où l’on peut manger des portions de viande en sauce servis avec des légumes et une dizaine de petits accompagnements. Impressionnant sur table !! Et impossible de tout manger… le « buffet birman » par excellence !

 

Conclusion :

On a adoré Hpa-An, partir en scooter à la découverte de sa campagne environnante et ses multiples trésors : la région regorge d’endroits magnifiques à visiter… Pour nous, c’est un coup de cœur et nous la rajoutons à notre Carte Interactive !

Bon malheureusement, au moment de quitter Hpa-An, William se retrouve pour la troisième fois du voyage en compagnie de notre bonne vieille copine, la « Turista » ! Nous restons donc une journée de plus sur Hpa-An… William se repose tandis que Claire en profite pour continuer d’avancer les articles du blog.  Le score turista est maintenant de 3 chacun depuis le début de notre voyage, Claire égalise donc le match en jubilant tandis que William est cloué au lit.

On a aimé :

  • le mont Shwebagin et sa pagode perchée à 730m d’altitude, avec la vue imprenable sur les paysages alentours
  • le coucher de soleil sur la pirogue des grottes de Saddar
  • les milliers de mini-bouddhas sculptés dans la grotte de Kawgun

On a moins aimé :

  • marcher pieds nus dans les fientes de chauves-souris et d’oiseaux. Beurk !
  • la cave Bayin Nyi, sans grand intérêt…

On aurait aimé :

  • pouvoir dîner avec les moines et dormir au sommet du mont Zwegabin et profiter du coucher ou du lever de soleil, qui devait être magnifique.
  • voir le lever du soleil sur le lac Kan Thar Yar. On n’était pas au courant de ce spot, mais on a découvert les photos sur Internet plus tard, et elles sont magnifiques, avec le pont en bois et le mont Shwegadin en arrière plan qui se reflète sur la surface du lac !
  • rejoindre notre prochaine destination (Moulmein) par voie maritime plutôt que le bus

Prochaine destination : nous partons pour Moulmein. On aurait aimé faire ce trajet en bateau, comme conseillé par quelques voyageurs croisés sur notre route, mais le trajet dure plusieurs heures, et William étant toujours en « convalescence intestinale précaire », nous préférons prendre le moyen de transport le plus rapide possible.

3 commentaires sur « (J+270) Myanmar – Hpa-An, la Perle du Sud »

Répondre à Marie Pierre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s