(J+201) Vietnam – Ninh Binh, la « Baie d’Halong terrestre »

Ninh Binh c’est le nom d’une ville, mais c’est aussi le nom d’une magnifique région verdoyante, entre paisibles rizières, immenses montagnes karstiques et pics de calcaires.

Après avoir retrouvé nos copains Marielle & Nicolas à Hanoï et dit au revoir à Haruko, Fabrice et Chico, nous commençons notre exploration du nord du Vietnam !

Notre première étape est Ninh Binh, surnommée la « Baie d’Halong terrestre ».

vietnam_map ninh binh cat ba

Ninh Binh c’est le nom d’une ville, mais c’est aussi le nom d’une magnifique région verdoyante, entre paisibles rizières, immenses montagnes karstiques et pics de calcaires.

D’après ce que nous avons pu lire sur les retours d’expériences d’autres voyageurs : la ville de Ninh Binh serait sans grand intérêt… Nous décidons donc de rejoindre directement le village de Tam Cốc situé à 8 kilomètres de Ninh Binh, pour en faire notre base logistique et préparer la suite du voyage.

Nous montons dans un bus de deux heures pour relier les quelques 100 kilomètres entre Hanoï et Tam Cốc (70 000 VND/personne, soit 2,5 euros).

La visite de Tam Cốc

Tam Cốc est un modeste hameau, avec sa rue principale bordée d’auberges de jeunesse, hotels et quelques restaurants.
Tam Cốc, c’est l’image parfaite de la Région de Ninh Binh : un paysage karstique avec des immenses roches calcaires surplombant les rizières. Malheureusement, plusieurs usines de fabrication de ciment gâchent ce cadre idyllique. Souvent cachées derrière les montagnes, il n’en reste pas moins que la qualité de l’air en est affectée.

À pied nous avons quitté le village vers l’Ouest afin de rejoindre une mini-balade dans des rizières, à seulement 30 minutes de Tam Cốc.

La balade en elle-même n’est pas transcendante, mais elle nous aura permis de nous dégourdir les pattes, et surtout de tester le nouveau drone !!

En continuant sur notre chemin, nous arrivons à l’un des temples de Bích Động, un magnifique sanctuaire niché dans les formations karstiques.

vIETNAM-ninh-binh DSC06268

L’originalité de cette pagode est qu’elle se situe sur trois niveaux différents incrustés dans la roche.

vIETNAM-ninh-binh DSC06274

Au moment de repartir, pensant en avoir fini avec la visite du temple, nous apercevons un moine qui s’engouffre sur le côté gauche du bâtiment et disparaît dans l’obscurité. Curieux, nous suivons ses traces pour découvrir une immense et très belle cave qui longe l’arrière du temple, traverse la montagne et débouche sur l’autre flanc !!! Wow !!!

Un tour en bateau pour visiter la rivière

Le tour en barque est LE must-do de Tam Cốc. Par contre, il ne faut pas s’attendre à être seuls : le site est victime d’un tourisme de masse, non pas des « westerners », ni des chinois et coréens, mais des vietnamiens eux-mêmes ! Le pays s’étant fortement développé, les familles aisées fleurissent et ont désormais les moyens de visiter les sites remarquables de leur pays.

Le départ en bateau se fait depuis la place centrale de Tam Cốc et l’excursion est très réglementée : on ne peut monter qu’à deux par barque en tant que « touristes étrangers » alors que les locaux s’entassent jusqu’à 5-6 par embarcation !

vIETNAM-ninh-binh DSC06259

William aura tout essayé : acheter quatre billets seul au bureau de vente officiel, discuter en cachette avec un pilote de bateau, revenir à la charge au bureau de vente le lendemain matin en espérant qu’ils aient oublié son visage… Rien à faire : nous monterons sur deux barques différentes et nous devrons donc payer le voyage deux fois!

Sur l’eau, il y a un monde fou : c’est des allers et venues continus, une procession de barques qui n’en finit pas. Soit. On tire un trait sur la tranquillité et les photos sans personne dessus, et à l’abordage moussaillon !

vIETNAM-ninh-binh DSC06369

L’excursion se fait sur la rivière Ngô Đồng, adroitement dirigée par un rameur qui pagaie avec les pieds. Il paraît que c’est moins fatiguant pour eux mais il doit falloir prendre le coup de main (de pied ?) car il n’y a aucune attache entre le pied et la rame.

vIETNAM-ninh-binh DSC06372

On passe à travers les trois caves (c’est d’ailleurs ce que signifie « Tam Cốc »).

Le trajet est un aller-retour qui dure environ 1h30-2h. On a demandé à faire un arrêt sur un point de vue sur la rivière, pour quelques dongs de plus… Cet arrêt se trouve juste après la première grotte, sur la gauche, dans le sens aller. Il faut ensuite escalader le gros rocher derrière pour accéder au superbe point de vue.

Infos pratiques :

L’entrée du site coûte 120 000 VND par personne (4,3 €), auquel il fait rajouter 150 000 VND (5,3 €) pour la barque. Pour deux personnes, l’excursion revient à un peu moins de 15 €.

Il vaut mieux faire le tour en barque le matin très tôt ou en fin d’après-midi pour éviter le flux de touristes qui viennent faire une excursion à la journée à partir de Hanoï le weekend.

Louer un vélo pour explorer les environs

À Tam Cốc, nous avons réservé des vélos directement auprès de notre hostel.

Nous pédalons joyeusement à travers les rizières au nord de Tam Cốc pour nous diriger vers notre première étape : la pagode et le belvédère de Hang Mua. Le site commence au pied d’une montagne et se termine tout en haut, via un superbe escalier blanc de 450 marches qui grimpe en zigzaguant. Mais la vue panoramique depuis les hauteurs est à couper le souffle !

vIETNAM-ninh-binh DJI_0005

On a continué le petit chemin (qui sent la noisette) jusqu’au départ en bateaux de Trang An. Là aussi, c’est la cohue. Mais peut-être un peu moins…

Nous nous sommes arrêtés à la pagode Chua ban long, mais qui n’a rien de remarquable…

vIETNAM-ninh-binh DSC06348

En fin d’après-midi, sur le chemin du retour vers l’hostel, Marielle a une subite envie… d’ananas ! Nous nous arrêtons devant un minuscule stand tenu par une sympathique vietnamienne qui ne vend que des ananas ! Après avoir acheté le précieux fruit, William engage la discussion avec la dame et demande s’il est possible d’essayer le Điếu cày, cette immense pipe à eau pour fumer une mini-dose de tabac (le « Thuốc Lào« ) dont les vietnamiens du nord sont friands (nous en avons croisé à tous les coins de rue à Hanoï et ici aussi à Tam Cốc !).

Amusée, la vietnamienne vendeuse d’ananas va réveiller son mari qui faisait la sieste. Ce dernier disparaît dans la chambre pour revenir avec une pipe à eau à la main, mort de rire à l’idée de faire fumer du Thuốc Lào à des touristes.

Nous essayerons chacun notre tour la pipe à eau. Pas facile de la faire « siffler » comme les locaux lorsqu’ils aspirent avec force. Nous ne mettrons qu’une petite dose de tabac (qu’on ne consommera même pas entièrement), mais l’effet nous monte très vite à la tête ! Pfffiou et dire qu’on en voit qui enchaînent les Thuốc Lào toutes les 10 minutes… Pour nous on s’arrêtera là ! On remonte sur nos bicyclettes, le sourire aux lèvres, la tête légère et avec un petit tournis, pour retraverser les jolies rizières avant de retourner dans notre hostel.

Ce soir là, un festin nous attend : Marielle & Nico nous ont fait la surprise de ramener dans leur valise une quantité astronomique de saucissons et de fromages… Et aussi une excellente bouteille de vin rouge !!! Un apéro fait dans les règles de l’art, ça nous avait manqué !

vIETNAM-ninh-binh DSC06362

On passera la soirée à discuter et rigoler en jouant aux cartes et au crocodile-dentiste. Nicolas et Marielle ayant oublié leur chargeur d’appareil photo, on essayera de bricoler un système D en sacrifiant un câble USB.

vIETNAM-ninh-binh DSC06364

Bon… on finira par s’avouer vaincus après 1h de bidouillage. On ne s’improvise pas Mac Gyver comme ça !

macgyver

On peut dire que nous finissons en beauté cette journée magnifique !! Tout le monde s’endort plus ou moins rapidement, tous fatigués de la journée et du crocodile…

Infos pratiques :

Coût de location de vélo à la journée : 50 000 VND, soit environ 1,7 €

Prix entrée de Hang Mua : 100 000 VND par personne, soit environ 3,5 €

Où et quoi manger à Tam Cốc ?

La spécialité du coin, c’est… la chèvre ! (Ou « Thịt dê » en vietnamien)

Lors de notre excursion en vélo, nous avons vu des chèvres entières rôties sur le bord de la route… Et franchement, celles-là n’avaient pas l’air très appétissantes…

vIETNAM-ninh-binh DSC06343

Nous sommes allés au Bamboo Restaurant pour goûter à quelques mets authentiques, très bien conseillés par le serveur qui parlait français.

Thịt dê nướng thiết bản : viande de chèvre grillée avec ail et oignons

vietnam-ninh-binh-dsc06291.jpg

Thịt dê xào lăn : viande de chèvre sautée à la citronnelle et sésame à rouler dans des galettes de riz avec des feuilles de menthe fraîche

vIETNAM-ninh-binh DSC06290

Cơm cháy sốt Thịt dê : soupe de chèvre et galette de riz soufflé

vIETNAM-ninh-binh DSC06289

Nous avons également mangé dans un petit boui-boui :

Miến gà : Soupe de vermicelles avec poulet

vIETNAM-ninh-binh DSC06337

Bún chả quạt : du pâté à la viande, à rouler dans une feuille de salade avec un peu de menthe et de vermicelles de riz, puis à tremper dans une sauce nước mắm. Très frais !

vIETNAM-ninh-binh DSC06339

Bilan?

Malgré la horde de touristes, nous avons bien aimé Tam Cốc et ses somptueux paysages. Du coup, on a hâte d’aller voir la (vraie) Baie d’Ha Long maritime !

Nos excursions à pied et à vélo nous aurons permis de nous échapper un peu de la foule et de découvrir d’autres facettes de la région.

Vidéo de Ninh Binh la Baie d’Ha Long terrestre

Prochaine destination : nous partons vers Cát Bà, au sud-est de Hanoï pour visiter la fameuse Baie d’Hạlong

3 commentaires sur « (J+201) Vietnam – Ninh Binh, la « Baie d’Halong terrestre » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s