(J+118) Chili – Santiago du Chili

Santiago du Chili, capitale du pays avec ses 7 millions d’habitants (agglomération incluse, ce qui équivaut à un tiers de la population totale du pays) .

Après avoir rendu visite à David à Mendoza, nous quittons l’Argentine pour nous rendre dans notre dernier pays d’Amérique du Sud : le Chili !

Notre itinéraire initial prévoyait 3 semaines par pays : Pérou, Bolivie, Brésil, Argentine et enfin Chili. Mais cela ne s’est pas passé comme prévu ! Nous avons passé quasiment un mois complet dans nos trois premiers pays. Du coup nous sommes aujourd’hui obligés d’écourter notre passage au Chili B1 Ce sera pour un prochain voyage !!

Nous passons tout de même par la case « Santiago Du Chili » pendant 2-3 jours car c’est de là que nous prendrons notre vol pour l’Île de Pâques !

chile_santiago-du-chili_map

À partir de Mendoza nous sautons dans un bus de nuit pour rejoindre Santiago Du Chili. En cette période estivale, le trafic est chargé et le service d’immigration aux frontières est très occupé, même en pleine nuit : nous mettrons 10 heures pour traverser la frontière alors que la distance n’est que de 340 km ! Nous sommes passés à l’immigration vers 05h00 du matin, les yeux bouffis de sommeil…

En plus nous avons failli louper notre bus qui avait changé de plateforme sans prévenir ! Heureusement que William était parti vérifier au comptoir de la compagnie…

L5

Enfin nous arrivons à Santiago du Chili, capitale du pays avec ses 7 millions d’habitants (agglomération incluse, ce qui équivaut à un tiers de la population totale du pays) .

I2

chile-santiago-du-chili DSC01960

La Plaza de Armas de Santiago du Chili

La Plaza de Armas est pleine de vie et grouille de monde. On y trouve de tout : mais pour nous les emplettes se résumeront simplement à des cartes postales et quelques souvenirs du pays !

Nous avons été impressionnés par la magnifique Cathedral Metropolitana, située au nord de la Plaza de Armas.

G3

De style néoclassique, l’intérieur est riche, avec de belles voûtes finement ouvragées. La cathédrale actuelle est le résultat de reconstructions successives dues à plusieurs tremblements de terre.

chile-santiago-du-chili DSC01933

Du Parc Almagro au Centre culturel Palacio de la Moneda

A l’extrême Est du Parc Almagro, nous sommes tombés par hasard sur la Basilica de Los Sacramentinos, qui paraît délabrée de l’extérieur mais dont l’intérieur est somptueux

I1

chile-santiago-du-chili DSC01913

Nous remontons ensuite par l’Avenida Presidente Bulnes, une grande avenue piétonne. En chemin, nous nous laissons tenter par une spécialité qui a l’air locale car on en retrouvera partout dans les rues : le Motte con huesillos heladito, une boisson fraîche à base d’infusion de pêches sucrées avec du blé cuit qui barbote au fond du verre. Pas mal du tout !

D1

En se renseignant plus tard, on apprend qu’il s’agit d’une spécialité chilienne.

chile-santiago-du-chili DSC01927

Tout au nord de l’avenue Bulnes, nous découvrons un gigantesque drapeau du Chili qui flotte au vent, commémorant les 200 ans de l’indépendance du pays : le « Bandera bicentenario » :

chile-santiago-du-chili DSC01931

Nous arrivons ensuite au Palacio de la Moneda et sa jolie place :

chile-santiago-du-chili DSC01932

Le Palacio de la Moneda est actuellement le siège de la présidence de la République chilienne et de trois de ses gouvernements.

Le centre culturel Estación Mapocho

Au bord de la rivière Río Mapocho qui traverse la capitale se trouve une ancienne gare ferroviaire (Estación Mapocho) aujourd’hui réaménagée en centre culturel. La gare a été construite en 1905, à l’occasion du centenaire de l’indépendance. Pendant longtemps elle a été le nœud ferroviaire de la ville, desservant le Nord du Chili, Valparaiso et l’Argentine. Fermée en 1986, la gare a connu une nouvelle jeunesse en 1991 avec le projet de reconversion en centre culturel et artistique. De nombreux forums, concerts, expositions et conférences y sont organisés. Stephen Hawkins et le Dalaï-lama sont d’ailleurs passés par là… Lors de notre passage, le hall principal était fermé dû à l’imminence d’un évènement, mais nous avons tout de même pu apprécier la belle architecture en verre et acier, qui nous fait fortement penser aux gares françaises. On comprend mieux pourquoi quand on apprend que la structure a été construite en France puis assemblée à Santiago.

Le Mercado Central

A quelques foulées du Centre culturel Mapocho, se trouve le Mercado Central, spécialisé dans le rayon « marée » : on y trouve des stands de poissons et fruits de mer frais et de nombreux restaurants.

chile-santiago-du-chili DSC02056

Pour les restaurants, nous avons voulu éviter ceux qui sont au milieu du marché, très touristiques et chers, pour préférer les petits restaurants de locaux situés en périphérie.

Nous y avons goûté dans le petit troquet Clarita un excellent caldillo de congrio (soupe de congre) et une paella de mariscos mais qui n’avait rien à voir avec la paella espagnole qu’on connait : c’était en fait une soupe de fruits de mer parfumée aux arômes de citron et de coriandre. Délicieuse tout de même !

Le Cementerio General

Au nord de la ville se trouve le Cementerio General (« Cimetière Général« ).

L’impressionnante Capilla Verde (« Chapelle Verte« ), appelée ainsi en raison de la couleur naturelle des pierres utilisées, est un mausolée sans portes et presque à ciel ouvert ! C’est une des constructions les plus grandes du cimetière, mais contrairement aux autres de cette taille, ce bâtiment est publique, avec des centaines de petites niches permettant d’accueillir les sépultures de ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir un caveau.

chile-santiago-du-chili DSC02029

La Capilla verde abrite également de nombreuses tombes d’enfants. En effet, d’après une tradition catholique du siècle dernier, les vivants ne devaient pas pleurer les enfants défunts. N’ayant pas péché, ces enfants s’élevaient directement au paradis et devenaient les protecteurs de la famille : des angelitos dont les funérailles se transformaient en de véritables célébrations qui se déroulaient dans cette Capilla Verde.

chile-santiago-du-chili DSC02031

Nous sommes également tombés par hasard sur deux monuments du cimetière : le Cristo Pobre (ou « Christ Pauvre« ) et le Cristo Rico (« Christ Riche« ). Chacun des deux Christ est joliment décoré et marque les deux quartiers du cimetière :

Tout d’abord la partie « riche » avec des tombes ostentatoires, des cryptes et des mausolées. Certaines sont gigantesques, d’autres rappellent quelques styles bien particuliers (église baroque, palais andalousien… et même un temple inca !). D’autres sont très modernes.

On trouve ensuite la partie considérée comme étant « pauvre », avec des tombes plus modestes mais qui ne manquent pas de charme avec ses allées verdoyantes et les décorations fleuries.

Une promenade au Cerro Santa Lucia

Pour avoir un joli point de vue sur la ville, nous nous sommes rendus au Cerro Santa Lucia : un joli parc boisé et très agréable, avec ses terrasses avec fontaines et sa petite tour en pierre qui surplombe le parc.

chile-santiago-du-chili DSC01948

Le quartier de Paris-Londres

C’est simplement le quartier formé par l’intersection de la rue Paris et de la rue Londres ! Les rues pavées sont bordées de maisons au style européen, construites en 1920.

chile-santiago-du-chili DSC02062

Le Street-Art à Santiago du Chili

Au hasard de nos déambulations, nous sommes tombés sur quelques œuvres sympas !

A1

Infos pratiques

Bus Mendoza-Santiago

Nous avons pris la compagnie Andesmar pour 800 pesos argentins par personne (soit 37 €).

Où avons-nous dormi à Santiago du Chili?

Nous avons dormi à l’Hostal Americano pour 23 260 pesos chiliens la nuit (environ 31 €), situé près du métro Los Héroes

Et pour manger à Santiago ?

Bon ok… On avoue avoir craqué pour un excellent sushi à petit prix, au « Miyako »

A1

De temps en temps, ça fait du bien !

Bilan ?

On a bien aimé Santiago du Chili, et nous avons pu visiter tout ce qui nous voulions voir pendant les deux jours que nous avons passés sur place. Au final, nous n’aurons pu avoir qu’un très court aperçu du Chili, entre le désert d’Atacama (voir article ici) et la capitale du pays, car nous n’avons plus assez de temps sur le continent : notre vol vers l’Île de Pâques étant déjà réservé…

Et oui ! Notre prochaine destination est la légendaire Île de Pâques et ses gigantesques Moaïs… Nous avons hâte de découvrir les mystères de ce petit bout de terre perdu au cœur de l’Océan Pacifique, réputé comme étant l’île habitée la plus isolée au monde !

5 commentaires sur « (J+118) Chili – Santiago du Chili »

  1. Bonne Année 2018 à tous les 2!
    Que votre voyage continue avec tout autant d’enthousiasme et de créativité dans vos retours websidien.
    Bises
    Hélène

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s