(J+99) Brésil/Argentine – Les Chutes d’Iguazú

à la frontière entre le Brésil et l’Argentine : les chutes d’Iguazú avec ses impressionnantes chutes, classées Patrimoine Naturel de l’Humanité par l’Unesco en 1984 !

22 novembre 2017

Après un mois entier passé au Brésil, cet immense pays grand comme l’Europe, il est temps pour nous de commencer l’Argentine, le pays des succulentes grillades de viandes rouges et du tango ! Pour cela nous sautons dans un bus de 26 heures pour franchir les 1600 km qui séparent Rio de Janeiro de la frontière avec l’Argentine, et plus particulièrement à Iguazú avec ses impressionnantes chutes, classées Patrimoine Naturel de l’Humanité par l’Unesco en 1984 !

argentine_map_iguazu

La ville d’Iguazú

Iguazú est en réalité la jonction entre trois pays : le Brésil, l’Argentine et le Paraguay ! Les services d’immigration ne doivent pas chômer…

K2

A proprement parler, Iguazú est constitué par trois petites villes (une par pays) séparés par une poignée de ponts et de kilomètres :

  • Foz do Iguaçu côté Brésil avec 254 000 habitants
  • Puerto Iguazú côté Argentine avec 82 000 habitants
  • Presidente Franco côté Paraguay avec 93 000 habitants

La frontière entre ces trois pays se situe pile au milieu des rivières Río Paraná et Río Iguazú.

Mais pour visiter les chutes d’Iguazú, deux options s’offrent à nous : côté Brésilien ou côté Argentin. Nous avons fait les deux !

A1

Pour se loger, nous avons opté pour le côté argentin pour des raisons économiques, le brésil étant le pays le plus cher d’Amérique du Sud

A2

Les Chutes d’Iguaçu côté brésilien

De ce côté-là, la visite est relativement rapide : une demie-journée est suffisante.

En route nous faisons la rencontre de Manon et Florentin, qui ont la malchance d’avoir des prénoms dont la prononciation espagnole inverse les genres : « Florentin » (prononcé « Florentine« ) étant un prénom plutôt féminin ici et « Manon » un prénom masculin. Ce jeune couple de belges sympathiques vient tout juste de commencer un long périple de 6 mois en Amérique du Sud, à peine quelques jours plus tôt, et en les voyant nous nous rappelons avec amusement comment nous étions nous-même au début de notre périple en tour du monde : avec notre lot d’interrogations, nos habits et équipements flambant neufs, quasiment identiques entre Elle et Lui. Ce flashback trois mois en arrière est drôle !

K2

Après avoir pris un bus-navette, nous passons tous ensemble l’immigration argentine et brésilienne pour ensuite arriver sur le site qui se situe en face des grandes chutes, sur un plateau en hauteur.

Première constat : la couleur de l’eau n’est pas aussi claire que sur les cartes postales, mais de teinte marron en raison des importantes précipitations de ces derniers jours qui ont lessivé les sols. Par contre, on a des débits beaucoup plus importants !

I1

argentine-chutes-iguazu DSC00450

Avec Manon & Florentin, nous décidons de descendre un arrêt de bus avant le terminus, pour emprunter à pied le sentier de 1.5 kilomètres qui présente plusieurs points de vue sur les chutes.

Le début de la promenade est sympathique et facile, à l’ombre des arbres. Nous avons une vue panoramique sur l’ensemble des cascades situées à quelques centaines de mètres sur la berge opposée. Des particules d’eau volatiles nous arrivent avec légèreté sur le visage et cela nous rafraîchit agréablement sous le soleil de début d’après-midi!

F2

Le sentier est assez court, nous avons mis trois heures pour en venir à bout en prenant largement notre temps pour profiter de la vue, faire des photos et discuter.

La fin du sentier mène à un ascenseur panoramique qui permet de voir aussi bien le haut que le bas d’une des plus impressionnantes chutes du site.

argentine-chutes-iguazu DSC00636

argentine-chutes-iguazu DSC00626

Ici, il est également possible de suivre un pont qui nous amène en face de la cascade : attention ça mouille (c’est la fête pour les grenouilles) ! Des ponchos en plastique sont prêtés à l’entrée de la passerelle pour éviter de finir complètement trempés. Mais la vue sur le mur d’eau vertical avec une chute impressionnante et un magnifique arc-en-ciel à la clef est superbe

G3

argentine-chutes-iguazu gopro1

Informations pratiques pour visiter :

Pour visiter les chutes côté brésilien à partir de l’Argentine, nous avons pris le bus-navette au terminal de Ómnibus de Puerto Iguazú pour 80 pesos argentins aller-retour par personne (=20 euros). La navette s’arrête aux postes d’immigration pour les formalités d’entrée et de sortie des deux pays.

Le coût d’entrée du parc est de 63.3 reals brésiliens par personne (=16 euros).

Une fois les tickets en main, il faut prendre une navette du parc, qui emmène au départ du circuit (20min de trajet).

Les Chutes d’Iguazú côté argentin

C’est le côté le plus impressionnant ! Il y a plusieurs circuits sur le site et il faut compter 1 journée pleine (voire deux. Il y a une réduction de -50% sur l’entrée le deuxième jour).

C’est un véritable parc avec des lieux de restauration, des boutiques de souvenirs et… énormément de monde !!

La Garganta Del Diablo

Après avoir pris le train-navette, nous commençons à marcher sur une passerelle longue de 1.1 km et qui nous amènera à la Garganta Del Diablo, la jonction où tout le plateau inondé en hauteur se déverse.

Une centaine de mètres avant d’arriver, nous distinguons déjà au loin un panache de vapeur d’eau de plusieurs dizaines de mètres de hauteur. On croirait presque qu’il y a un incendie !

I1

En se rapprochant, nous réalisons à quel point nous sommes ridiculement petits face à la taille immense des chutes : des millions de mètres cubes d’eau qui se déversent en quelques secondes, un vacarme assourdissant où nous devons rajouter quelques dizaines décibels à notre voix pour se faire entendre, et la force de l’eau s’écrasant 80 mètres plus bas génère un vent ascendant fort et régulier.

I2

argentine-chutes-iguazu DSC00329

argentine-chutes-iguazu DSC00318

Le circuit supérieur

Ce circuit de 1,5 km permet de visiter les chutes par le haut, et nous pouvons admirer l’alignement de plusieurs grandes cascades et un florilège d’arc-en-ciels !

G2

Sur le chemin nous avons de la chance de croiser une famille de singes à la recherche de nourriture :

Les Coatis sont également fortement présents dans le parc et n’hésitent pas à s’approcher des touristes pour chaparder de la nourriture. Contrairement à ceux que nous avons croisés dans la jungle du Pantanal, craintifs, tout beaux et mignons avec un beau pelage, ceux des chutes d’Iguazú font pâle figure et sont moins farouches

B4

Le circuit inférieur

Ce circuit de 1.4 km permet de voir les cascades par le bas. Nous pouvons nous approcher au pied de quelques chutes, mais on en ressort bien arrosés !

F1

Le circuit nous emmène ensuite vers d’autres cascades mineurs, plus à l’intérieur des terres.

Autres circuits

Il est également possible de se rendre sur l’île San Martin localisée au centre de toutes les chutes. L’accès se fait par bateau, depuis un embarcadère situé au niveau du circuit inférieur. Cependant, l’ouverture de l’île dépend des conditions hydrologiques de la rivière. Le jour de notre visite, elle était fermée en raison des débits trop importants. Mais nous savions qu’il y avait de grandes chances pour que ce soit fermé vu qu’il a plu partout au Brésil ces derniers jours (Cf. nos articles sur la Chapada Diamantina et Rio de Janeiro).

Un autre circuit est le mini-trek Macuco de 3.5km pour aller voir la cascade mineure Arrechea que nous n’avons pas fait car on avait déjà vu pleins de cascades dans la journée.

Activités payantes proposées

Nautical Adventure
Sûrement la plus prisée, cette activité de 12 minutes seulement permet de se rendre aux pieds des chutes de la Garganta del Diablo et de San Martin Waterfall à l’aide d’un bateau équipé de deux moteurs énormes et bruyants. C’est une excursion « adrénaline » qui permet de flirter au plus près des chutes dans le remous tumultueux de l’eau et de ressortir aussi trempés qu’après une douche ! Nous n’avons pas fait cette activité car cela ne nous a pas semblé très écologique, et le prix élevé est également dissuasif (le prix du billet d’entrée au parc !).

Great Adventure
Cette activité d’1h20 cumule un tour de 5.5km dans la jungle au bord d’un gros véhicule à remorque, 6km de navigation dont 2km de rapides dans la rivière Lower Iguazú et l’approche, comme pour le circuit Nautical Adventure, des chutes de la Garganta del Diablo et San Martin à l’aide d’une embarcation aux moteurs puissants. Bref, pas l’idéal pour se sentir proche de la nature : on a fait l’impasse.

Ecological Tour
Par contre, ce tour de 30 min nous aurait plus plu car il consiste en 3km de balade tranquille et silencieuse au bord d’un bateau à rame, le long de l’étroite rivière Upper Iguazú, accompagnés d’un guide local pour expliquer la faune et la flore. Nous n’avons cependant pas pris le temps de faire cette sortie.

Infos pratiques

Pour visiter les chutes :

Pour visiter les chutes côté argentin à partir de l’Argentine, nous avons pris le bus-navette au terminal de Ómnibus de Puerto Iguazú pour 150 pesos par personne (=7.5 euros) aller-retour. Il y a une navette toutes les 20 minutes.

L’entrée du parc est de 500 pesos par personne (=24 euros).

Voici le prix des activités optionnelles proposées :

  • Ecological tour : 30 pesos, soit 15€
  • Nautical Adventure : 550 pesos, soit 27€
  • Great Adventure : 950 pesos, soit 46 euros (le double du prix d’entrée du parc !)

Pour manger à Puerto Iguazu:

Nous avons bien aimé le Van Burger, pour ses burgers pas trop chers en plein air et sa bière IPA fraîche sur un fond musical de l’album Californication des Red Hot Chili Peppers. Que demande le peuple?

argentine-chutes-iguazu DSC00298

Pour se loger :

L’hospedaje « Jose Gorges » propose des chambres privées flambant neufs à des prix bas ! Nous avons payé 450 pesos la nuit (=22.5€) pour un standing d’hôtel.

Bilan ?

On nous avait dit que les chutes côté argentin était les plus impressionnantes et qu’en comparaison les chutes côté brésilien étaient décevantes, à tel point qu’on a failli ne pas les faire.

Nous avons fait les deux côtés et nous ne l’avons pas regretté car ils sont complémentaires ! Le côté argentin nous a permis de nous rendre compte de la puissance des chutes en étant au plus près des cascades. Mais avec les superbes panoramas côté brésilien, on mesure mieux l’étendue du site qui s’étale sur des kilomètres avec un réseau complexe de cascades sur plusieurs niveaux.

H3

Prochaine étape ? Nous partons pour Buenos Aires, capitale de l’Argentine et berceau du Tango !

5 commentaires sur « (J+99) Brésil/Argentine – Les Chutes d’Iguazú »

  1. coucou tous les deux, merci pour vos vidéos et images c’est magnifique !! Capucine adore vos aventures : les poissons, les crocos, des araignées…
    on vous embrasse,
    Capucine,Valérie et Charly
    ps: pour la Nouvelle-Zélande ça va pas ethepossibe… mais profitez bien !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s